blackface

Scandale du Blackface

Les singes Prada. Le pull Gucci. Ces scandales liés à la mode ont suscité un tollé parmi les consommateurs, qui ont souligné que les différents modèles ressemblaient au Blackface, la pratique raciste de la peinture faciale faisant actuellement la une des journaux dans tout le pays.

Gucci s'est excusé en déclarant: "Nous sommes pleinement déterminés à accroître la diversité au sein de notre organisation et à faire de cet incident un moment d'apprentissage pour l'équipe de Gucci et au-delà".

En outre, Prada a retiré les singes des magasins et les porte-clés et breloques ne sont plus disponibles à la vente. 

Un conseil consultatif sur la diversité

À la suite de ces scandales, Prada a annoncé la création d'un conseil consultatif sur la diversité, coprésidé par le réalisateur Ava DuVernay. "En plus d’amplifier les voix de couleur au sein du secteur, nous contribuerons à faire en sorte que le monde de la mode reflète le monde dans lequel nous vivons et nous sommes ravis de travailler avec des collaborateurs de longue date, Ava DuVernay et Theaster Gates". a déclaré le PDG Miuccia Prada dans un communiqué.

Outre cela, pour combler ce manque de diversité Il existe un moyen simple, pour les entreprises de mode, d'éviter de tels scandales avant qu'ils ne se produisent : placer plus de personnes de couleur en haut.

"L'industrie de la mode est une industrie essentiellement blanche", déclare Thomaï Serdari, stratège en stratégie de marque de luxe qui enseigne le marketing à l'Université de New York." Il y a un très petit pourcentage de personnes de couleur dans l'industrie, en particulier en tant que propriétaires de marques ou de cadres supérieurs au sein de ces sociétés."

Même au milieu d'une plus grande diversité sur la piste, les mannequins blancs continuent d'être plus nombreux que les mannequins aux défilés de mode, et dans de nombreuses maisons de couture, ce manque de diversité persiste également dans les coulisses. 

Source

Traduit de l'anglais Source