levi's

Levi Strauss en Bourse

Levi Strauss envisage de se lancer en Bourse pour la première fois en 34 ans, un signe prometteur pour un secteur de la vente au détail en difficulté.

La société, âgée de 165 ans, qui a inventé le jean bleu, a déposé mercredi un appel public à l'épargne.

Levi's a déclaré qu'elle pourrait lever jusqu'à 100 millions de dollars dans le cadre de l'offre publique et qu'elle sera inscrite à la Bourse de New York sous le symbole "LEVI".

 L'annonce a secoué le secteur de la vente au détail mercredi alors que les investisseurs se démenaient pour se préparer à la réapparition de Levi sur le marché public.

Un développement à l’étranger

Les actions d'American Eagle, de Gap et d'Abercrombie & Fitch ont toutes chuté à l’annonce cette nouvelle.

La décision de Levi indique que l'avenir est toujours aussi prometteur pour de nombreux acteurs historiques, malgré les succès remportés par Amazon dans le commerce de détail et la vague de faillites de ces dernières années.

La société espère que sa réouverture publique l'aidera à financer ses efforts pour se développer aux États-Unis et à l'étranger, ainsi que pour acheter des marques à la mode.

 "Nous avons une opportunité significative de nous développer en dépassant notre activité principale", a déclaré la société dans un classement.

Stratégie de croissance 

Le grand plan de Levi's a exposé sa stratégie de croissance dans un dépôt de titres mardi.

Il pense avoir un avenir en allant au-delà du jean. Il veut vendre plus de chemises, de chaussures, de vêtements pour temps froid et de vêtements pour femmes.

 Il espère également conquérir un plus gros segment des marchés internationaux, notamment la Chine, l'Inde et le Brésil.

Levi's réalise près de la moitié de ses ventes en Europe et en Asie. Il estime que la Chine, qui représente 20% du marché mondial de l'habillement - représente seulement 3% du chiffre d'affaires de Levi, a un potentiel de croissance énorme.

 Levi's pense qu'elle peut également se développer aux États-Unis, malgré la faiblesse du marché des jeans. Les ventes de jeans ont chuté de 11% depuis 2013 pour atteindre 16,7 milliards de dollars, selon Euromonitor International.

Source

Traduit de l'anglais Source